Partagez | .
 

 Malaiah Rhanyan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

avatar
Messages : 9
Date d'inscription : 15/03/2015

Feuille de personnage
Origine : Massif Austral
Armes et Pouvoirs: Courants d'air, Invocation partielle de Rhanès
Autres :
Jeune lionne ailée
Jeune lionne ailée
MessageSujet: Malaiah Rhanyan   Dim 15 Mar - 21:22


Présentation de Malaiah Rhanyan

Informations générales

SURNOM : Mala’, Aya’
ÂGE : 189 ans
LIEU DE NAISSANCE : Un petit village du massif austral
RACE : Céleste
RANG PERSONNALISÉ : Jeune lionne ailée
PARTICULARITÉS : //

Derrière L'écran

PSEUDO/PRÉNOM : Rayya
ÂGE : 17 ans - Je sais, le forum m'est déconseillé, mais ne me chassez pas, par pitié D:
SEXE : ♀
COMMENT T'ES-TU RETROUVÉ ICI : Partenariat
FEAT AVATAR : Personnage original – Kane (Pixiv5607168)
CODE DE PRESENTATION : Code Validé ! ♥

Description Mentale

Un rire clair résonne à l’autre bout du village. A son entente, les jeunes Célestes du massif relèvent la tête et secouent leurs ailes afin de se préparer au vol imminent qui les attend. Une bourrasque de plumes brunes file à toute vitesse le long de la falaise, et voilà les adolescents ailés qui se précipitent à sa suite. Ils planent dans son sillage, et le joli rire se fait à nouveau entendre. Il faut dire que Malaiah, c’est une leader dans l’âme. Populaire parmi les jeunes de son village, elle adore qu’on la reconnaisse partout où elle va. Et quand les autres la suivent dans ses déplacements aériens, c’est encore mieux ! En même temps, Malaiah a le don de se faire apprécier de tous ceux qu’elle rencontre : facile à vivre et toujours souriante, il est rare qu’on ne l’aime pas. Son dynamisme et sa joie de vivre à toute épreuve attirent irrésistiblement à elle. Et c’est pareil pour les adultes : face à eux, Malaiah adopte l’attitude serviable à laquelle ils s’attendent. Très respectueuse envers ses aînés, elle obéit aux moindres ordres avec un sourire omniprésent. Pourtant, la jeune fille est une véritable tête brûlée – immature et irresponsable, il est parfois dangereux de la suivre. Et, malgré son air adorable, certains la considèrent comme une mauvaise influence. Il faut avouer qu’il n’est pas judicieux pour les plus fragiles de la suivre dans les aventures qu’elle s’improvise : piqués vertigineux, plongés acrobatiques, loopings en plein air et approche des rhanès sont toujours au rendez-vous. Malaiah, en constant manque de sensations fortes, se fixe sans cesse des défis en tout genre, avec la particularité qu’ils sont tous terriblement excitants – de son point de vue à elle, en tout cas. Cependant, il arrive que la demoiselle se calme et profite de moments de quiétude en solitaire. Quand ça lui prend, elle va s'exiler dans les volières ou les alpages pour un petit temps, jusqu'à ce que son excitation habituelle la rappelle à l'ordre.

Les événements passés laissèrent leur marque sur la mentalité toute simple de Malaiah. Elle ressent toujours une certaine fierté en voyant l'Arbre de Paix, et se plaît à voleter entre ses branches. Cependant, elle est triste de ne pas avoir pu assister au spectacle merveilleux que ses parents lui décrivent souvent. La renaissance de Mëssyath... Combien elle aurait aimé la voir de ses propres yeux ! Et combien elle aurait aimé participer à la guerre ! Les récits des vieilles batailles font vibrer son cœur, et son esprit aspire à de grands exploits et des conflits épiques. Fière de l'héritage de son espèce et des choix de ses aînés, elle garde un certain orgueil sur le passé. C'est pourquoi, même si elle adore visiter Démèrah et apprendre des tas de choses sur les dragons, elle dédaignera toujours un peu les Dragonniens. Rien de bien méchant, il s'agit juste de vieux préjugés et d'une rancœur qui dort dans ses gènes - et c'est pareil au sujet des Hauts Elfes. En fait, ceux qui ont le plus de chance de s'attirer ses faveurs restent les Elfes Noirs - de "vaillants et courageux alliés" selon ses dires. Ça ne l'empêchera toutefois pas d'avoir un Dragonnien comme meilleur ami et un Elfe Noir comme ennemi juré.

Description Physique

Malaiah, elle est libre, elle est légère, elle plane et virevolte sur les courants d’air avec une gaieté et une innocence presque enfantines. On n’a même pas besoin de la voir pour la reconnaître : son rire clair qui résonne sur les parois du massif est caractéristique de sa personne. Mais il est tout aussi aisé de la reconnaître d’un seul coup d’œil : Malaiah a une allure qui lui est propre, une grâce qui lui appartient et qui apparaît dans sa manière de se mouvoir. En effet, la demoiselle possède une espèce d’aura toute particulière qui la fait se démarquer des autres jeunes Célestes. Peut-être est-ce à cause de l’habileté dont elle fait preuve en vol, ou de la souplesse avec laquelle elle se déplace, ou encore de la facilité avec laquelle elle manœuvre dans les airs.

Pourtant, Malaiah a une apparence assez banale. Rien ne la différencie vraiment de la plupart des Célestes – aucun handicap à signaler, pas plus qu’une quelconque cicatrice. Sa silhouette n’a rien de particulier : fine, mais pas maigre pour autant, d’une taille dans la normale. Sa peau claire semble un peu trop blanche, mais ses joues rendues roses par l’exercice constant – elle ne ménage pas son corps, à ne jamais tenir en place comme elle en a l’habitude – sont preuves de sa bonne santé. Son visage aux traits fins lui donne un air faussement mature, tandis que ses yeux couleur noisette cachent au fond d’eux l’espiègle étincelle de vie qui rappelle son jeune âge. Ses cheveux châtains, qu’elle garde très longs, se retrouvent souvent attachés en une haute queue-de-cheval ou noués en tresses, voire les deux à la fois. Pour ce faire, elle utilise des rubans aux couleurs chatoyantes – plus c’est long, mieux c’est ! Elle adore voir ses accessoires voler derrière elle. Du coup, c’est pareil pour ses vêtements : elle favorise les robes courtes à dos nu, mais avec quelques froufrous. Des sandales de cuir et une étole complètent ses tenues. Et quand la température baisse, c’est pareil, vu qu’elle clame ne pas sentir la morsure du froid. Les frileux, ce sont des faibles !
Et, pour finir, parlons de sa fierté : ses ailes. Assez grandes pour la faire voler mais pas trop imposantes non plus, elles sont d’un doux marron sombre aux reflets dorés quand la lumière vient jouer sur ses plumes. Ses ailes, Malaiah en prend grand soin : elle les nettoie avec amour et fait attention à ce que chaque plume soit toujours parfaitement alignée.

Histoire

« Quelqu’un aurait-il vu Malaiah ? »
Ce n’est pas la première fois que le pauvre homme pose cette question, et il sait pertinemment que ce ne serait pas la dernière. D’ailleurs, il était persuadé de déjà connaître la réponse à ses interrogations. Non, personne n’avait vu sa fille. Tout au plus l’aurait-on aperçue filer en direction d’un autre village. Mais personne n’aurait eu le courage de la rattraper pour lui demander où elle allait comme ça. Elle n’aurait sûrement pas répondu, d’ailleurs – Malaiah, elle n’aime pas quand on essaie de se mettre en travers de son chemin. Elle a des idées bien arrêtées et, une fois qu’elle s’est mise quelque chose en tête, impossible de la faire changer d’avis ! Et, si elle n’était pas au volcan en train d’entraîner ses cadets, si elle ne faisait pas une quelconque commission pour un aîné, si elle ne jouait pas avec ses amis et si elle ne se cachait ni à la volière du village ni dans les alpages… Il n’y avait plus qu’un seul endroit où elle pouvait être. Et son pauvre père n’aimait pas ça, mais alors pas du tout.

Soucieux, il déploya ses ailes pour partir rendre visite aux rhanès. Il savait que c’était auprès d’eux que Malaiah s’était réfugiée. Ce n’était pas bien grave en soi – il fallait bien que quelqu’un aille nourrir les bêtes, et la demoiselle était assez grande pour y aller seule. D’ailleurs, elle appréciait beaucoup cette tâche. Et c’était bien là le problème : les rhanès, elle les appréciait de trop. La pauvre s’était mis en tête d’en dompter un, comme Enyä Nuën avait apprivoisé un griffon. Enyä, c’était un peu l’héroïne de Malaiah. Cette dernière était persuadée de pouvoir exécuter de grandes choses et rêvait que son nom soit gravé dans l’Histoire de Mëssyath, même s’il n’y figurerait que dans un bestiaire. Trop abreuvée par les récits de guerre de ceux qui, selon elle, avaient eu la "chance" de la connaître, elle aspirait à des actes épiques et braves.

C’est que ses deux parents avaient participé et survécu à la guerre. Aujourd’hui, son père était retourné à son travail de pâtre et sa mère à l’éducation des deux derniers de la famille. Mais, sous cette apparence tranquille et cette vie bien menée, Malaiah n’oubliait pas que ses parents savaient se battre comme personne. Ils avaient vu la naissance de l’Arbre de Paix de leurs propres yeux ! Elle devait se montrer à la hauteur, elle devait faire en sorte qu’ils soient fiers d’elle. Dompter un rhanès et pouvoir le monter, ce serait tellement merveilleux, et on l’admirerait tant ! Il fallait absolument qu’elle y parvienne.

Car, après tout, la petite Malaiah est persuadée de ne rien valoir. Elle quitte rarement les terres méridionales et, ne totalisant même pas deux siècles au compteur, n’a rien à raconter. Pas d’aventures, pas de quêtes. Rien du tout. Et ça, elle ne peut se résoudre à l’accepter. Elle veut que, quand ses frères – des jumeaux d’une cinquantaine d’années – grandissent, ils aient une grande sœur trop géniale à admirer. Elle veut être quelqu’un d’important, pour de vrai. Pas juste la fille du berger qui n’a même pas de véritable histoire.

Pouvoirs

Malaiah est encore très jeune. Du coup, côté combat, ça ne suit pas trop. Très agile et douée pour le vol, elle ferait certainement des merveilles en s'armant de dagues - mais elle n'envisage pas encore cette possibilité. A la place, elle s'investit à fond dans la magie, et fait tout pour améliorer ses pouvoirs naissants. Elle ne pourrait pas se battre seule mais constitue un excellent soutien.

Courants d'air : Malaiah peut modeler des courants d'air directement sous ses ailes ou sous les ailes d'un autre Céleste - un seul à la fois, et un dragon serait trop imposant pour profiter de ses petits couloirs aériens. Ce pouvoir ne lui sert qu'à la voltige et permet à son bénéficiaire de prendre de l'altitude ou de changer de cap presque instantanément. Utile pour esquiver et fuir, utile pour permettre à un allié céleste d'éviter un coup, mais inutile en situation de combat au sol.

Esprit de rhanès : Malaiah peut invoquer un esprit de rhanès pour l'aider en combat. Enfin, ça, c'est en théorie. En pratique, elle est incapable d'invoquer l'animal complet et ne peut le faire apparaître qu'en partie. Elle n'utilise ce pouvoir que pour déstabiliser ses adversaires - en invoquant, par exemple, une tête de rhanès qui surprendra tout le monde par un puissant rugissement, créant ainsi la diversion parfaite pour couvrir la fuite de la Céleste.
Codage fiche par Cemiel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 58
Date d'inscription : 23/07/2014
Couleur Dialogue : #663300
Age : 24

Feuille de personnage
Origine : Plaine du Levant
Armes et Pouvoirs: Epée Longue, Air et Nature
Autres :
Guide au sourire bienveillant
Guide au sourire bienveillant
MessageSujet: Re: Malaiah Rhanyan   Mar 17 Mar - 14:46

Bonjour, et bienvenue sur le forum ! ♥
Je suis désolé pour ce petit retard dans la modération de ta fiche ! >__<

Bref, une présentation agréable, bien fournie, et en plus tu y a intégré les animaux du bestiaire, ça fait plaisir !
Nous n'avons rien à redire et tu es donc validée !

N'hésites pas à aller fouiner sur le forum, et n'oublie pas de remplir la feuille de personnage dans ton profil. ^_^

J'espère que tu te plairas sur le forum ! ♥


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://crimi-azna.deviantart.com/
 

Malaiah Rhanyan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mëssyath :: Prologue :: Registres :: Présentations :: Présentations validées-