Partagez | .
 

 Lilienthal Fellithysaar, premier maire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

avatar
Messages : 60
Date d'inscription : 23/07/2014
Couleur Dialogue : bb0f0c

Feuille de personnage
Origine : Démèrah
Armes et Pouvoirs: Lance / Feu
Autres :
Coeur de dragon
Coeur de dragon
MessageSujet: Lilienthal Fellithysaar, premier maire   Jeu 24 Juil - 11:32


Présentation de Lilienthal Fellithysaar

SURNOM : Lil', Lien, Lili, 'Thaly... Faites vous plaisir !
ÂGE : 313 ans
LIEU DE NAISSANCE : Démèrah
RACE : Dragonnien
RANG PERSONNALISÉ : Coeur de dragon
PARTICULARITÉS : Reste généralement sous la forme qui lui permet d'être la plus proche de son dragon, Drachenflagrion (image ici).

Derrière L'écran :

PSEUDO/PRÉNOM :  Alia/Nef
ÂGE :  27
SEXE : F
COMMENT T'ES-TU RETROUVÉ ICI : un couteau sous la gorge, et tout et tout.
FEAT AVATAR : Moi ! (Lilienthal - Crimi-Azna sur Deviant Art)
CODES DU RÈGLEMENT :
Spoiler:
 

Description Mentale

"Lil ? Lily, tu es avec moi ?", demanda Kaar, secouant sa main devant mon regard.

Je me tournai vers lui, rompant le contact visuel avec Drachenflagrion. Je savais bien, si je ne répondais pas de suite, qu'il allait rajouter des syllabes, sans particulièrement arriver à "Lilienthal". Cela m'amusait, en général. Mais cette fois-ci... j'étais un peu stressée. Je savais, pourtant, que je n'avais pas volé cette place. Je m'étais présentée comme postulante au poste de maire en connaissance de cause... Je n'aurais simplement jamais pensé être nommé Premier Maire. Je souris à mon conseiller, mon meilleur ami.

"A quoi pensais-tu ?", me demanda-t-il.

Un voile de tristesse couvrit mes yeux, et il sut qu'il avait fait une erreur. Je songeais à Ziakusen, bien sûr. J'y songeais souvent, et actuellement... Je me demandais s'il aurait été fier de moi. Comme en réponse à mes pensées, Drachenflagrion vint passer sa grosse tête à travers la fenêtre de mon bureau, et je le caressai longuement.

"A Elkan. Il n'a vraiment pas apprécié la défaite...
- Allons, ça lui passera, il est juste vexé. Tu as plus important à t'occuper, non ?", demanda Käar, avant de reprendre avec un léger sourire. "A moins que justement, cela te gêne qu'il te boude ?"

Son regard s'était allumé, car il savait que plus jeune j'avais eu quelques sentiments pour Elkan. Mais je détestais que l'on me remue ça devant le nez... Ma bouche s'était légèrement pincée, annonciatrice d'une colère proche.

"Du calme ! Ne va pas te mettre en colère pour ça, c'était juste une pique."

Ma mère, au fond, m'avait toujours dit que j'avais un caractère... Flamboyant. Elle m'avait longuement appelé "ma flamme vive". Je me concentrai sur le fait de caresser Drachenflagrion pour ne pas faire remarquer à Käar que ma vie privée ne le regardait pas. Mais, à la place, je laissai ma curiosité parler.

"Au fait, pourquoi tu es venu ?"

Conflit calmé pour cette fois. Puis je m'occupais du conflit mineur dont il venait me faire part. Il allait falloir que j'aille voir deux marchands... Au moins, cela m'occuperait pour l'après-midi.

Description Physique

Le fait que je sois plus petite qu'eux ne posait pas de problème, de même que le fait que je sois moins âgée. Ils me respectaient, ou me respecteraient bientôt. Ma longue queue, que j'avais gardé tout comme mes ailes rouges, battait lentement, pour montrer mon énervement de la situation.

Je les tançai de mon regard d'ambre, tirant presque sur le jaune lorsque je laissai sortir tous mes attributs draconiques. Sur ma peau sombre, mes écailles ressortaient et rehaussaient mes traits, et pouvaient donner à mon expression un côté coléreux. Ils se ratatinèrent un peu, baissèrent les yeux. Bien.

Je ramenai une mèche de cheveux, d'un roux presque rouge, derrière mon oreille. Elle s'était échappée de la résille d'argent qui me tenait le bas des cheveux, comme souvent, et leur sourit. Ils avaient reconnu leurs tords, c'était le principal. Je savais bien que mon travail de maire ne serait pas aussi simple que de régler ce genre de petites querelles, mais ça n'était pas important. J'avais à présent terminé ma journée, et je rentrai chez moi pas la voie des airs, pour le plaisir de voler avec Drachen.

Chez moi, je ne trainai pas. Après avoir retiré mes vêtements en cuir, taillés pour la monte et que mes attributs ne soient pas gênés, je me baignai dans un bassin aménagé de manière ce que dragons et dragonniens puissent partager un bain, nettoyant avec application mon âme soeur. Puis je m'occupais de mes écailles du dos, des clavicules et des mains, que j'aurais pourtant pu faire disparaître. Je nettoyai mes ongles qui étaient aussi noirs et longs que des griffes, retirant les quelques bracelets, souvent dissimulés par mes vêtements, que j'avais aux bras presque tout le temps.

Puis je jetai mes cheveux sur le dos de mon dragon pour m'allonger contre lui, fermant les yeux pour me détendre.

Histoire

"Aost, non ! Aost !", hurlait l'enfant, tenant la main de son frère.

Je regardai ses parents la défaire du cadavre. Le spectacle était horrible, et faisait remonter en moi des souvenirs particulièrement désagréables. A côté du corps, le dragon d'Aost laissait échapper une plainte continue, déchirante. En ma qualité de maire, j'étais sur l'estrade, pendant que le prêtre faisait un discours et recommandait l'âme du défunt au Coeur du Monde. Puis nous laissâmes le corps au dragon d'Aost, qui l'emporta avec lui. Je savais qu'il allait se jeter dans le Chaos, et sa famille avait tenu qu'il emporte son dragonnien avec lui. Je me rappelais de la manière dont Ziakusen avait souhaité faire pareil, lorsque son dragon avait trouvé la mort dans une tempête. Je me rappellerais toujours ses mots d'adieu, la folie qui habitait son regard.

Je me plaisais à dire, à tous, que c'était derrière moi à présent. Que je n'étais plus cette enfant traumatisée par la mort de son frère aîné, et que cela n'avait pas influé sur toute ma vie. J'avais déjà, depuis toute jeune, un lien puissant avec mon dragon. Une synérgie, une symbiose même, qui n'était pas commune à tous les dragonniens. Alors la disparition de mon frère n'avait fait qu'affirmer ce lien.

La magie, par exemple, était un domaine où sa perte ne m'avait pas influencée. J'étais déjà plongée dans les études magiques avant qu'il ne meure, après tout. Pour moi, la magie et mon Drachenflagrion étaient intimement liés. Si je voulais être proche de l'un, je me devais d'être proche de l'autre. Et j'aurais pu vouloir m'éloigner de Drachenflagrion en voyant Ziakusen dépérir, mais au contraire, sa mort m'avait laissée plus proche de mon dragon que jamais. Et si je maîtrisais parfaitement le feu, ce n'était que pour être plus proche de mon âme soeur.

Ce n'était pas non plus à cause de sa mort que j'avais décidé de voyager. Zia était commerçant, mais ça n'avait pas de rapport. J'avais voyagé par curiosité, pour le plaisir de la négociation et de la découverte des autres peuples de notre monde. Si au départ c'était pour tenir ses engagements, ça avait été rapidement un plaisir. J'avais voulu découvrir le monde, comprendre celui-ci. J'étais insatiable de discussion avec les autres peuples, je voulais comprendre leurs différences et m'imprégner de leur culture. De toute façon, pour faire du commerce, il fallait avoir une compréhension profonde du fonctionnement des autres.

Je ne passai cependant pas toute ma vie à faire du commerce, bien que j'aie toujours continué à m'occuper de négociations, parfois hasardeuses, entre les dragonniens et autres. Oh, ce n'était pas réellement voulu, au départ. Plus une manière de ne pas être capable, quand on demandait un volontaire, de rester dans mon coin. J'avais cette attitude partout, que ce soit à Démèrah ou ailleurs. Ziakusen aussi, avait toujours été quelqu'un de très volontaire, d'ouvert… La première fois que je réussis à faire quelque chose de réellement bien - éviter la cessation des échanges entre Aggal et les Elfes Noirs - je sus qu'il aurait été fier de moi… Mais ce n'était pourtant pas pour chercher son approbation posthume que je faisais tout cela.

J'étais aussi toujours à m'intéresser à l'évolution de Démèrah. C'était ma ville, et j'avais vite compris que je ne pouvais y vivre sans m'impliquer dans son fonctionnement. Je ne comprenais, en réalité, pas comment faisaient les autres habitants pour s'intéresser aussi peu aux décisions qui pourtant les impliquaient tous. J'avais à peine un siècle et demi lorsque je me mis à, somme toute, faire de la politique. Oh, je mis longtemps à m'en rendre compte. Pour moi… pour moi, je m'impliquais, tout simplement. Je faisais vivre ma ville, et je ne voulais pas qu'on décide pour moi. Lorsque je me présentai au poste de maire, c'était plus pour m'opposer à Elkan, dont je n'appréciais pas les idées que pour la gloire, ou quelque foutaise du genre. J'estimais que c'était un honneur, un devoir…

Je ne m'attendais pas à être élue Premier Maire, cependant. Mais je serai digne de ma charge… Parce qu'au fond, à chaque fois que je fais quelque chose, j'imagine le regard Ziakusen sur mes actions...


Pouvoirs

Lilienthal vit une symbiose presque parfaite avec son dragon. Elle est persuadée que c'est grâce à cela qu'elle maîtrise aussi bien le feu, qu'elle crée et façonne sans difficulté.
Codage fiche par Cemiel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 58
Date d'inscription : 23/07/2014
Couleur Dialogue : #663300
Age : 23

Feuille de personnage
Origine : Plaine du Levant
Armes et Pouvoirs: Epée Longue, Air et Nature
Autres :
Guide au sourire bienveillant
Guide au sourire bienveillant
MessageSujet: Re: Lilienthal Fellithysaar, premier maire   Mar 5 Aoû - 18:30

Et bien, je n'ai pas grand chose à dire, si ce n'est que tu es validée ! ♥
J'aime beaucoup ton histoire ! (Et ton avatar. J'sais pas, il a un petit quelque chose qui fait que je l'aime énormément... 8D)

N'oublie pas de remplir ta fiche de personnage, dans ton profil ! o/


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://crimi-azna.deviantart.com/
 

Lilienthal Fellithysaar, premier maire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Récit du premier voyage de Sa Majesté en Araucanie
» Haiti-Premier ministre :Il s'appelle Ericq Pierre !
» Le premier ministre Michèle Pierre-Louis au mini-sommet économique de Punta Cana
» Le discours du premier ministre J E Alexis
» Le Premier ministre en voyage de santé

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mëssyath :: Prologue :: Registres :: Présentations :: Présentations validées-